Les Villes jumelées

Trojan


Trojan, situé en Bulgarie est jumelée avec notre ville depuis 2000.


Suite »



Monção


Monção, ville du Portugal, a rejoint notre jumelage en 2006.


Suite »



Limavady


Ville d'Irlande, Limavady a été la première commune à se jumeler avec Vigneux sur seine, en 1996.

Suite »


Traducteur/Translate

Choississez la langue dans le menu déroulant, pour traduire ce site:

Choose your language to visit our website.


Trojan

Superficie de 893 km²

37000 habitants (2008)

42 habitants au km²

Code Postal: 56000

160 kms au nord-est de Sofia

Regroupement de 21 villages

Altitude, entre 400 et 460 m

Région de Lovetch

Site de la mairie de Trojan

La ville de Trojan




La ville de Trojan (en Bulgare Троян), dans la région de Lovetch, est un ensemble de 21 villages avec une superficie totale de 893 km². On y compte plus de 37.000 habitants. Son nom viendrait d'une ancienne voie romaine, Via Traiana.



La commune est située sur les deux rives de l'Osam Beli, rivière qui passe au pied nord de la colline de Kalofer Stara Planina (vieille montagne), à proximité du col de Troyan, dans le nord de la Bulgarie, à 160 km au nord-est de Sofia (capitale bulgare).


Les fouilles archéologiques montrent que cette région a été habitée depuis le Paléolithique. Le long de la rivière Osam, on trouva des signes du peuple Thrace remontant au 5ème siècle avant JC. De cette période, de nombreux objets en bronze, récipients en céramique, armes en fer, et bijoux on été découverts.


La ville dans sa configuration actuelle, s'est constituée au 15ème siècle. Dans la première moitié du 19ème siècle, l'artisanat s'y est developpé. La poterie et la céramique occupent une place de choix, ce qui amènera la création d'une école unique de la Céramique.


En 1689, Trojan adopte son nom actuel, et apparaît sur les cartes. En 1877, la ville est détruite par les troupes turques.

En 1911, la première ampoule électrique fait son apparition dans la ville, et elle devient la troisième ville électrifiée en Bulgarie après Sofia et Plovdiv.

Le climat est continental, tempéré avec une influence marquée de montagne et il y neige environ 50 jours par an. Les aéroports les plus proches sont Gorna Oryahovitsa, à 105 km et évidemment, Sofia, aéroport international. Trojan bénéficie également de nombreuses liaisons par chemin de fer.

La jeune fille ci-contre, en costume traditionnel, offre le pain et le sel en signe de bienvenue, denrées qui étaient rares et précieuses dans les siècles passés. On indiquait ainsi au visiteur qu'il était le bienvenu, et qu'on partagerait avec lui. La signification ancienne de cette coutume, est qu'avec le pain on souhaitait au visiteur qu'il ait toujours à manger, et avec le sel qu'il profite du "sel" de la vie.


Le Bulgare est une langue du groupe Slave méridional, utilisant l'alphabet Cyrillique, avec quelques variantes par rapport aux pays voisins. On voit souvent écrit Trojan, ou Troyan, car dans les langues slaves, le J se prononce comme un Y.


La municipalité de Trojan, attachée à son histoire, est fière de son patrimoine. Riche de son passé, la localité est moderne et ouverte sur le monde. Attachée à l'environnement, de part sa proximité avec la nature, une flore et une faune remarquable, elle offre un cadre de vie tout à fait exceptionnel.


Le Musée de l’artisanat et des arts appliqués de Trojan est devenu le passage obligé pour les touristes. Ses expositions présentent en détail les métiers de l’artisanat, des outils originaux et des photographies, ainsi que des échantillons d’objets en céramique et en métal.


L’Exposition nationale de l’artisanat et des arts du village d’Oreshak, qui se trouve à 7 km de Trojan, présente dans neuf salles d’exposition la création artisanale nationale la plus représentative, réalisée par des artistes bulgares de toutes les régions ethnographiques de la Bulgarie.



Près du village d’Oreshak, se trouve le monastère de Trojan Uspenie Bogorodichno, le troisième monastère de Bulgarie de part son importance. L’église Uspenie Presveta Bogoroditsa est particulièrement impressionnante :les fresques y sont l’œuvre de Zahari Zograf.



Conservant ses traditions, mais inscrite pleinement dans notre temps, la ville est une destination très agréable et une ville jumelée avec Vigneux sur seine depuis l'année 2000.

De nombreux échanges culturels, sportifs et amicaux ont lieu régulièrement.